Saint Josémaria Textes du jour

“Bénie soit la persévérance de l’âne à la noria !”

Si ce n’est pas pour construire une œuvre très grande, entièrement divine — la sainteté — ce n’est pas la peine de se donner. Aussi, lorsqu’elle canonise les saints, l’Eglise proclame-t-elle l’héroïcité de leur vie. (Sillon, 611)

 Si la vie n’avait pas pour fin de rendre gloire à Dieu, elle serait méprisable, plus encore: odieuse.(Chemin, 783)

Bénie soit la persévérance de l’âne à la noria! -Toujours au même pas. Toujours les mêmes tours. Jour après jour, tous pareils.

Faute de quoi, il n’y aurait ni maturité pour les fruits, ni fraîcheur dans le verger, et le jardin serait privé de parfums. Applique cette pensée à ta vie intérieure. (Chemin, 998)

Quel est le secret de la persévérance? L’Amour. — Eprends-toi de Lui et tu ne L’abandonneras point. (Chemin, 999)

Le don de soi est la première foulée d’une course faite de sacrifice, de joie, d’amour, d’union à Dieu. — Ainsi toute la vie s’emplit d’une bienheureuse folie qui fait découvrir le bonheur là ou la logique humaine ne voit que renoncement, souffrance, douleur. (Sillon, 2)

Tu me demandes quel est le fondement de notre fidélité?

—    A grands traits, je te dirais qu’elle repose sur l’amour de Dieu, qui permet de vaincre tous les obstacles: l’égoïsme, l’orgueil, la fatigue, l’impatience...

— Un homme qui aime foule son moi à ses pieds. Il sait bien que, même s’il aime de toute son âme, il ne sait pas encore aimer comme il le devrait. (Forge, 532)